Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.
×

Palmes carbone avec chausson Denty

269,00 €
En stock
Dureté
  • Souple
  • Moyenne
  • Moyenne Power +
Taille
  • 40 - 41
  • 42 - 43
  • 44 - 45
  • 46 - 47
Référence:
PCDM4243
Favoris(2)
Description

Paire de palmes en carbone Black Mamba Denty spearfishing avec chaussons Denty

Le choix de Stéphane Dudon de ses palmes en carbone

LES TISSUS CARBONE

Chaque tissu a ses propres caractéristiques mais il est possible de les distinguer par un simple coup d'oeil.

  1. Les taffetas
    Les tissus Carbone taffetas forment un damier avec un tissage des fibres à 90°.

    Faible déformation.
    Bonne stabilité dimensionnel du tissu.
    Peu de franges lors de la découpe.
    Difficile à draper. Du fait de cette difficulté de drapage, ces tissus taffetas sont plus
    généralement utilisés sur des surfaces plates.


  2. Les sergés
    Les tissus Carbone sergés sont plus communément utilisés car leur drapabilité est meilleure que les tissus taffetas.
    Déformation moyenne.
    Ce tissu est également très utilisé pour ces qualités esthétiques.
    Sergés 3/1, 2/2 : signifie que les fibres s'entrecroisent toutes les 3 ou 2 fibres.

Il y a différentes largeurs de fuseaux de tissus, leurs appellation sont : 3K, 10K, 20K.
1 K est équivalent à 1000 fils et correspond à 1 mm de large.

Sur une palme, quel que soit le tissu utilisé Sergé ou Taffetas et quel que soit le nombre de K, il y a exactement le même nombre de fils en horizontal qu'en vertical.

Dans la théorie aussi bien mécaniquement due par la construction, le tissu et les K n'ont pas d'influence.

Par contre, dans la pratique on s'est rendu compte que :

  • plus le nombre de K est élevé, plus la palme est rigide

  • plus le nombre de K est faible(3K) plus la palme est nerveuse et réactive.

En terme de rigidité, aucune différence entre un Sergé ou un Taffetas.

La palme Sergés vrille moins que la palme en Taffetas.

Voilà pourquoi Stéphane Dudon à choisi le tissu Sergés en 3K pour la phase de chargement
et le taffeta pour la phase de déchargement.


LES DECLIVES

Les palmes Black Mamba de dernière génération vont au delà et comportent 8 déclives en hexagonale et en V.
C'est à dire qu'en plus de 2 feuilles de composites extérieures, il y a 7 tissus de longueurs différentes à l'intérieur en pur carbone.


L'objectif est d'obtenir une palme qui soit à la fois puissante devant le pied pour "charger" l'eau, suffisamment souple et nerveuse en bout pour "la fuite d'eau".
Elle finit le travail toute seule en restituant une partie de la puissance transmise au chargement.


Cette nervosité et cette réactivité sont essentielles pour que le mouvement soit le plus fluide possible, afin de réduire le temps mort aussi bien lorsque l'on arrive en haut ou en pas du mouvement du palmage.

Contrairement aux idées reçues durant des années, "l'élasticité" du chausson n'engendre pas une perte de puissance mais bien une restitution de la puissance en fin de mouvement.

Les 3 duretés standards des palmes Denty Spearfishing sont représentées par des pastilles de couleur :

- verte pour la dureté souple

- jaune pour la dureté moyenne

- rouge pour la dureté dure 

LA DECOUPE

La palme Black Mamba de Denty Spearfishing a une largeur de 19 cm et une longueur de 80 cm

La largeur évite la friction des palmes l'une contre l'autre pendant le palmage.
La longueur et le guidage dirigent la fuite de l'eau.

La forme du bout de la palme en coupe droite reste plate pendant le palmage.
Alors que la forme en queue de poisson a pour effet de contraindre les deux cotés de la palme pour lui donner une forme tuilée et ainsi éviter qu'elles dérapent.


L'ANGLE

L'angle des voilures Denty Spearfishing Black Mamba est de 18°.

Une palme trop plate à tendance à taper sur l'eau lors du palmage, venant ainsi couper la fluidité du mouvement.
Une palme avec trop d'angle rentrera dans l'eau beaucoup trop facilement, perdant ainsi toute efficacité dans son action de charge.

Il ne faut pas dépasser les 30° sous peine de perdre cette efficacité en entrant dans l'eau.

Lors d'un palmage vertical, la différence de rendement dû à l'angle est minime, par contre lors d'un palmage en surface, l'angle de 18° donnera le rendement optimal du mouvement.

C'est pour cette raison que Stéphane Dudon a choisi cet angle de 18°.

Voir plus
Détail de l'article
PCDM4243

Fiche technique

Matière
Carbone
ARES ARES
-9 %
Favoris
Offre spéciale limitée
SALVIMAR
39,50 € 43,50 €
Lame acier profil asymétrique qualité italienne 12 cm Couteau résistant entièrement démontable 
Favoris

Menu

Favoris

Paramètres

Partager

Créez un compte pour utiliser les listes des favoris.

Se connecter